Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 09:21
un si doux parfum

 

 

sur la table quelques pervenches

laissent la grâce du printemps

au carreau la jonquille penche

sa jolie tête en souriant,,,,,,,

 

l'oiseau qui volent à la fenêtre

mêlent au vent ses plus beaux chants

me laissent penser que peut-être

les anges n'en n'ont plus de charmants

 

si j'entrevoie sur la terrasse

nimbées d'amour mes violettes

alors mon cœur se met en fête

dans un doux parfum qui se lasse

 

 

n'en déplaise au ciel si dans les nuages

un île bleue, par le gris du paradis

j'en vois l'image

moi qui ne sors de mon logis

 

 

Repost 0
Published by Camille
commenter cet article
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 09:27
J'AIME A RÊVER

 

 

j'aime à rêver le soir

seule dans la pénombre

les paupières bien clauses

afin de mieux confondre

la nuit qui me surprend

et le jour qui s’achève

puis de mêler ma vie

à l'objet de mes rêves

 

j'aime à rêver le soir

en parcourant la plaine

respirant à longs flots

au point d'en perdre haleine

les effluves grisants

de la terre endormie

 

j'aime à rêver le soir

penchée à ma fenêtre

scrutant l'immensité

afin d'y voir paraître

des nouvelles étoiles

des trésors merveilleux

et quel plaisir pour moi

d'y découvrir tes yeux

 

j'aime à rêver le soir

quand le vent généreux

m'apporte en flânant

quelques airs langoureux

s'échappant d'une violon

égaré qui veille

puis sentir prés de moi

ton âme qu s'éveille

2004

 

Repost 0
Published by Camille
commenter cet article
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 09:20
LES SENTIERS DE MAI

LES SENTIERS DE MAI

 

combien j'aime ce sentier ébouriffé de ronces

promesse pour demain de fruits délicieux

quand la fleur du sureau toute blanche s'annonce

quand le myosotis rivalise avec les cieux

 

des chemins empierrés et des sentes sauvages

quand j'ai le sentiment qu'ils furent fait pour moi

Printemps l'apogée de ces frais équipages

lorsqu'un chant de pinson veille mon émoi

 

et puis ce long ruisseau timide sous les branches

où le chevreuil peureux vient se désaltérer

les sceaux-de-Salomon en vertes avalanches

lorsque tout semble bon et qu'on peut espérer

 

cette souche rugueuse ou souvent je médite

lorsque le doux silence est fait de chants d'oiseaux

les beaux vers de Nerval que pour moi je récite

dans le secret ombré des tendres arbrisseaux

 

on s'enivre de calme et comblé on écoute

l'âme sereine un cœur plein de passion

ainsi le temps s'écoule goutte à goutte

et l'on vie simplement.... sagesse et passion

Repost 0
Published by Camille
commenter cet article
12 mai 2017 5 12 /05 /mai /2017 09:07
LE VENT DU PASSE


Le vent du passé
Souffle sur les braises de l'amitié,
Que le temps a éparpillées
Depuis que l'on se connaît.

Les flammes de la passion
Jaillissent de ton coeur,
Impatient de savoir à quelles sensations
Doit battre son dur labeur.

Le feu de tes yeux
A embrassé un jour les miens
Nous regardant heureux
Nous tenir par la main.

Oui nous sommes amis
C'est à toi que j'ai tout dit,
Mes soucis, mes malheurs
Mes douleurs, mes rancoeurs.

Le feu de l'amitié
Brûle en nous à jamais
Et je ne pourrai oublier
Cette chaleur que nous avons partagée.

Rakmai

Repost 0
Published by Camille
commenter cet article
10 mai 2017 3 10 /05 /mai /2017 09:27
LES JONQUILLES

LES JONQUILLES

 

 

J'errais solitaire comme un nuage

Qui flotte au dessus des vallées et des monts,

Quand tout à coup je vis une nuée,

Une foule de jonquilles dorées ;

A côté du lac, sous les branches,

Battant des ailes et dansant dans la brise.

 

Drues comme les étoiles qui brillent

E scintillent sur la Voie lactée,

Elles s'étendaient en une ligne sans fin

Le long du rivage d'une baie :

J'en vis dix mille d'un coup d’œil,

Agitant la tête en une danse enjouée.

 

Les vagues dansaient à leurs côtés ; mais

Elles surpassaient les vagues étincelantes en allégresse :

Un poète ne pouvait qu'être gai,

en une telle compagnie :

Je les contemplais mais pensais peu

Au présent qu'elles m'apportaient :

 

Car souvent,quand je m'allonge dans mon lit,

L'esprit rêveur ou pensif,

Elles viennent illuminer ma vie intérieure

Qui est la béatitude de la solitude.

Et mon cœur alors, s'emplit de plaisir

Et danse avec les jonquilles.

 

William WORDSWORTH

 

Traduction do poème The Daffodils,

publié en 1807

Repost 0
Published by Camille
commenter cet article
9 mai 2017 2 09 /05 /mai /2017 11:50
ADIEU LES TEMPLES

ADIEU LES TEMPLES

Par la haine, ils détruiront les temples,
Le feu aux flammes qui détruisent,
Est un temps, où rage est un exemple,
L’immonde dans des actes qui nuisent.

Ils sont devenus l’arme qui détruit,
Ils combattent pour un invisible,
Est l’invisible s’accapare de l’autrui,
Dissimulés ils semblent imprévisibles.

Rongées aux entrailles, pauvres flèches,
Toute la beauté d’une foi qui est trahie.
Tombent les clochers, qui n’empêchent
De s’élever tous les cris de leur vie.

Les entrailles des souvenirs pleurent,
Baptêmes, unions, étaient leur joie.
Une dernière fois, une dernière heure,
Le son des cloches sera en émoi.

Les esprits seront-ils être vidés de pensées ?
Nos cœurs seront-ils vidés de leur amour ?
Mais les pêcheurs se sont-ils trompés ?
Car l’amour est éternel depuis toujours.

Les dalles des temples se noirciront,
Les vitraux en sainteté mourront,
Les toits d’ardoises s’effondreront,
Mais qu’ils sachent, ils se rebâtiront.

GLR
Le 06/05/2017

Aucun texte alternatif disponible.
Repost 0
Published by Camille
commenter cet article
8 mai 2017 1 08 /05 /mai /2017 09:53

DE CENDRILLON A PAPILLON.

Couverture





Pauvre petite Cendrillon,
Tu n’es vêtue que de haillons,
Tes sœurs font de toi la souillon,
Ton seul ami, un oisillon.

Ta vie n’est qu’une succession,
De charges et puis d’appréhension,
Pour toi les corvées sont légions,
Pourras-tu quitter la région ?

Trouveras-tu le Pygmalion,
Avec forte persuasion,
Et sa charmante séduction,
Pour sortir de ta condition.

De chrysalide sans ambition,
Tu vas subir l’évolution,
Changer enfin de dimension,
Et débuter ton ascension.


Il a sonné le carillon,
Sont allumés tous les lampions,
Pour toi l’heure du tourbillon,
Vient débuter ton éclosion.

Tes ailes s’habillent de vermillon,
Pour le plus beau des réveillons,
Magique est ce beau médaillon,
Qui permet telle conversion.

Fouettent cochers et postillons,
Tu vas danser le cotillon,
T’accompagne chant des grillons,
Plus rien ne peut faire diversion.

Ton carrosse suit les sillons,
Tu as trouvé la 
solution,
S’est faite la transformation,
De Cendrillon en Papillon.

2009

Repost 0
Published by Camille
commenter cet article
7 mai 2017 7 07 /05 /mai /2017 02:41
NAIF ET IMPRUDENT

 

537748297_f85d3910d6.jpg

 

Un souriceau bien désœuvré,

Grignotait un morceau de fromage.

Mais rôder dans la rue, est-ce sage ?

Vint lui dire un passant attardé.

 

Si loin du maternel pelage,

Ta mère te sait-elle en danger ?

Que n'es-tu près du sein familier,

Dans la tiédeur du nid, à ton âge ?

 

Le rongeur n'en a cure, se rie du passant,

Dont la silhouette s'envole.

Le souriceau farfelu batifole,

Comme le ferait un enfant.

 

Mais voilà que Gros-Minou,

Un beau Chartreux de fière allure,

Paraît soudain sous la ramure.

Il a vu le rôdeur tout penaud.

 

D'un coup de dent, la mine fière,

Il croque le marmot en professionnel.

A t'ont idée de fuir le nid maternel,

Pour finir de cette manière ?

 

  je ne trouve pas le nom de l'auteur si vous le savez merci de me le transmettre

Repost 0
Published by Camille - dans poèmes que j'aime
commenter cet article
6 mai 2017 6 06 /05 /mai /2017 13:41

 

 

 

couple enlacé

 

 

 

 

 

Comment te dire simplement l’amour que je te porte!

Je suis juste assise sur les ailes de l’oiseau qui m’emporte

Qu’as-tu fait de tout mon être, que je réagisse de la sorte

Tu m’as fait entrer dans ta vie par la très grande porte.

 

J’aime ton visage serein, j’y passe tendrement les doigts

Je découvre chaque jour un peu plus, une petite part de toi

Tu me réchauffes avec ton immense tendresse, toi !

J’ai à chaque instant, l’envie subite de te toucher, oui tu es là

 

Tes silences sont plus éloquents que les mots dits par habitude

Tu les dis, mais de ton amour si précieux, j’en ai la certitude

Ce sentiment que nous nous portons a poli nos peaux trop rudes

En écrivant ces mots, je nous imagines main dans la main, plein sud.

 

Je sais tu vas me dire c’était une autre vie oui notre vie !

Nous décidions et, en riant à l’avance, nous partions

Mon amour, j’aimais tant cette belle aventure

Maintenant, ma solitude c’est fini

 

Tu as tant de sourires en toi que j’aimerai en trouver la source

Juste pour remettre un sourire sur mes yeux ma bouche

Tu ne sais que faire pour me rendre la vie plus douce

Pardonnes mon amour ce sont des étoiles qui coulent de leur source

Janvier 2009

camille%20chapeau

Repost 0
Published by Camille
commenter cet article
5 mai 2017 5 05 /05 /mai /2017 09:05

 

 

29713724

 

 

 

Je viens te donner ce poème

Celui que je n'écrirai pas

Celui où je disais je t'aime

Mais pourtant tu ne sauras pas

 

J'avais imaginé des histoires de comètes

Traînant de long cheveux faits de poussière d'or

Des myriades d'étoiles qui tournaient dans ma tête

Quand j'entendais ta voix me murmurer "encore"

 

Il ne reste que ce poème

Celui que je n'écrirai pas

Celui où je disais je t'aime

Mais pourtant tu ne sauras pas

 

J'ai rêvé dans mon coin à cette belle histoire

Que j'aurais voulu vivre et qui ne sera pas

Autre que cette image où j'avais mis l'espoir

Ignorant que ton coeur ne serait pas pour moi

 

Une poussière de poème

Celui que je n'écrirai pas

Tombés en ruines mes "je t'aime"

Les étoiles en rient aux éclats

Repost 0
Published by Camille
commenter cet article

Présentation

  • : BIENVENUE-CHEZ-CAMILLE
  • BIENVENUE-CHEZ-CAMILLE
  • : Je souhaite avant tout en faire un endroit convivial, ou vous aurez envie de revenir.Avant d'être invalide moteur à 80% je faisais plein de choses j'aimerai les partager avec vous. Je souhaiterai que vous y preniez la parole, que vous vous sentiez chez vous. Je souhaite de la gaité,de la culture,de la drôlerie, et un partage de ce que vous aimez. Je suis ouverte à tout et à tous.
  • Contact